Cheminer avec incertitude

Cheminer avec incertitude

Nous vivons avec incertitude. Ce ne sont pas une crise sanitaire, ni une prise de conscience. A y réfléchir, une seule et même prise de conscience ne peut se calquer en chacune de nous sinon la conscience collective ne pourrait évoluer.

A mon sens, nous vivons le fruit de ne pas avoir écouter la nature qui est en nous. De ce fait, la nature tente d’agir pour se sauver avec ses propres moyens. Pourtant, elle a toujours été là tant intérieurement qu’extérieurement seulement sa présence même a été minimisée.

Les temps que nous vivons sont un contre-coup qui se généralise car tout est systémique. Un contre-coup qui infuse notre rapport à l’écologie, l’environnement, l’économie, les relations.

L’incertitude pour avenir

Pour la première fois, nous réalisons au cœur de nos familles, nos relations, nos entreprises que nous sommes faits de failles, de vies auxquelles nous sommes tous liées. Nous réalisons que l’incertitude fait partie de l’avenir.

En Occident, beaucoup de nos croyances sont basées sur des faits scientifiquement prouvés. J’insiste pour dire que la science est importante pour connaître et prévoir. En revanche, elle ne peut nous mettre à l’abri de l’incertitude, elle n’a pas ce pouvoir. Son pouvoir est d’empêcher ce qui est connu ou d’en limiter l’impact par l’étude; pas d’éviter ce qui est incertain.

« Eviter » l’incertitude est-ce possible ?

La stratégie d’évitement est très tentante. Je mentirais si je disais que cela ne m’arrive jamais.

STRATEGIE EVITEMENT HELENA PIERSON COACH
Le bénéfice de la stratégie d’évitement face à l’incertitude.

Imagine que tu es dans un jeu où le but c’est d’éviter des murs. Niveau 1, cela passe crème, niveau 2, 3, cela passe encore, niveau 4 tu t’essouffles, niveau 5 PAF un mur en plein dans la figure !

Voilà la portée d’une stratégie d’évitement toutes sphères confondues. Éviter les incertitudes, éviter des effondrements amorcés, ce n’est pas possible de manière durable encore moins pour vivre sereinement. Toutefois, nous pouvons prendre place dans une transition pour la porter chaque jour puis créer de nouveaux modèles dans le même temps là où d’anciens modèles s’effondrent inévitablement.

Quelle(s) formes peut prendre une transition ?

Honnêtement je n’ai pas la réponse à la question comme « Solution clé en main » (i hate that de toute manière).

Cependant, je peux partager que parmi les rencontres, les coachings, il y a dans les têtes des projets – à venir ou en cours – de RALENTIR pour réduire les impacts dévastateurs, destructeurs de nos écosystèmes de vies dont celui de nos têtes, corps, cœurs.

RALENTIR HELENA PIERSON COACH

On ne va pas se mentir, RALENTIR est vraiment sollicitant ! Parce que nous sommes encore dans un monde où il y a obligatoirement des résistances du futur ancien système. Système qui maintien encore plus le pied sur l’accélérateur, accélérateur qui est bloqué, fait que l’on remarque bien tard. Nous avons été éduqué à cela n’est-ce pas ?

RALENTIR est nécessaire. Néanmoins cet engagement se doit d’être VOLONTAIRE. Plus que tout je suis convaincue que se façonner une transition de vie constructive en commençant à ralentir permet d’accepter plus en douceur un effondrement de beaucoup de choses que nous avons connu.

La Slow Life n’est pas une tendance c’est un choix de vie sur le long terme. Je te mets ici un article pourtant de 2016 qui montre l’effet systémique. « Ralentir pour dépasser durablement la « crise du temps ».

Depuis l’enfance, j’entends dire « Oui mais avec la crise économique. » puis maintenant « Oui mais avec la crise sanitaire. » Tu es comme moi, tu fais partie des générations élevés aux « Oui mais » suivi de  » la crise ____ ».

Ces façons d’exprimer bloquent le pouvoir d’actions possibles. Alors imaginer pour créer des ouvertures inédites n’est pas tâches facile. C’est pourquoi la dimension de soutien est porteuse car elle est optimiste sur la capacité de trouver avec autonomie des choix qui nous ressemble.

Nous avons donc le choix. Le choix d’être sans relâche dans la réaction en fuyant, évitant le plus possible ou le choix des actions en se mettant en mouvement. Il peut tout à fait arriver de passer par la stratégie d’évitement, en avoir marre et réfléchir ensuite à la mise en place d’actions.

L’incertitude une alliée pour se mettre en mouvement

Certaines verront ce que j’ai dit dans mes interventions collectives : « EMOVERE » mettre en mouvement, étymologie du mot émotion.

L’Humanité est faite d’émotions, c’est ce qui met en mouvement lorsque nous choisissons un état d’esprit porteur en changeant d’angle de perception vis-à-vis de l’effondrement.

L’autre jour en story, je parlais de peinture suédoise pour contribuer à préserver la biodiversité autour de moi, préserver la portée de mes valeurs. En toute transparence, je suis souvent profondément triste de voir les conséquences de nos actes sur la nature y compris la nature que nous sommes individuellement. Vivre la tristesse permet de prendre conscience de ce qui est véritablement important pour soi, ses proches, son environnement.

Vivre nos émotions est fondamental car met en mouvement nos transitions. Nous pouvons choisir de voir une transition plutôt qu’une fin de tout. Nous pouvons choisir de parler d’un virage sensationnel, d’une naissance d’une nouvelle ère, d’une bataille holistique. A chacune de choisir ce qui nous touche au cœur pour préserver les générations à venir.

Prendre soin de soi même dans l’incertitude

En me suivant, échangeant ensemble tu sais déjà que le coaching en bien-être entrepreneurial, c’est une transition visant une transformation à peine perceptible au départ.

Dans tout commencement, l’incertitude est présente. Pourtant, le cœur lui, s’élance car il souhaite prendre soin de lui, de toi, ta vie, ton entreprise. Oui, nous doutons et douterons, c’est ok. Nous traverserons des émotions intenses, j’ai envie de croire que là aussi c’est un merveilleux cadeau.

Pourquoi ? Car c’est cela qui permet de co-créer en ne faisant qu’une avec ses valeurs, ses vibrations, sa puissance féminine, sa lumière.

PRENDRE SOIN DE SOI HELENA PIERSON COACH BIEN ETRE ENTREPRENEURE 2

Je termine en te disant que toute transition est porteuse d’un espoir quand l’incertitude est là. L’espoir n’attend pas de preuve pour s’engager, se mettre à l’action. L’espoir présent dans le cœur permet de réaliser de plus en plus ce qui est le plus juste pour soi, les générations d’après, un jour après l’autre.

Et toi, est-ce que l’incertitude t’aide à voir ce qui est lumineux en toi et pour les autres ? Est-ce que c’est dans tes habitudes de chercher des solutions ?

En tous les cas, merci d’avoir lu cet article que j’avais à coeur de te partager. Je te souhaite une excellent journée !

Tu peux envoyer cet article à une personne avec qui tu voudrais en parler. L’échange est créateur. Tu veux en parler plus personnellement ? Envoie-moi un mail, je serais heureuse de te lire.

  • Post category:Coaching
  • Post last modified:20/07/2021

Laisser un commentaire