Nos hormones chéries
Nos hormones, rejetées par la société et nous-mêmes parfois. Comment retrouver un équilibre sain avec elles ?

Tu as déjà eu des migraines, des douleurs au ventre juste avant tes règles ?

Des bouffées de chaleur, des envies soudaines ou encore tu t’es déjà levé le matin avec une hâte de commencer ta journée et BIM d’un coup c’est comme si tu n’avais plus d’énergie ?

Oui nous ne sommes pas seules.

Nos hormones influencent bel et bien nos journées et la 1ère chose que je faisais c’était de ne pas écouter leurs messages sachant qu’elles agissent aussi en-dehors des règles… la cata ! Et ce que je vais vous dire est évident mais on n’y pense pas forcément.

Notre style de vie et hygiène de vie cela envoi des informations à notre cerveau et nos hormones pour tenter de maintenir notre équilibre hormonal.

Aujourd’hui je vous partage 3 éléments importants
pour établir un nouvel équilibre :

► Une alimentation saine et variée.
C’est incontournable. Je privilégie les aliments non transformés, locaux et bio.
J’ai commencé cette quête il y a 6 ans et cela évolue toujours.

► Faire du sport.
C’est essentiel ! Alors je ne suis pas une coureuse sous la pluie ni fan de cardio, toutefois, le matin je prends plaisir à pratiquer le yoga. Desfois c’est 10-20 minutes mais en moyenne c’est 40 min. J’adopte une routine douce qui entraîne mon mental et mon corps à être endurant et sans souffrance. Je ne force rien sinon la routine ne s’installe pas. Pour y aller tout doux, je te conseille la chaîne de Yoga Fire By Jo.

► J’associe mon travail au plaisir.
De plus en plus, je détruis peu à peu la croyance que pour réussir il faut travailler dur, beaucoup, longtemps et en plus souffrir pour être belle et reconnue. Blabla.

Honnêtement alimentation, sport, plaisir au travail, cela me paraissait impossible. J’y suis aller petit à petit. Des soupes avec des légumes pris directement chez le producteur puis 2 semaines de yoga doux de 15 min 1 matin sur 2 pour commencer.

Le bonheur c’est que chacune peut faire à sa guise et trouver ce qui lui convient et de ne pas faire ce qui ne lui convient pas du tout sans considérer cela comme une faiblesse.

Chacune peut trouver sa solution unique car chaque femme est unique avec un corps bien a elle et ses hormones bien à elle.

A un moment vos hormones vont vous dire MERCI !

MERCI d’être plus proche de la nature avec ce qu’il y a dans l’assiette.
MERCI d’adopter un style de vie pour prendre soin de toi.


Là on arrive à faire la nette différence entre le avant et le après le changement entrepris.

Faut dire face à notre société moderne qui nous surstimule volontiers et où nous n’arrivons pas à suivre un rythme qui en soit n’a rien d’humain, le stress s’invite facilement. Les signaux pour ma part, étaient très forts, migraines ophtalmiques douloureuses et handicapantes car nos hormones qui tentent de gérer l’équilibre sont malmenées et sensibles au stress auquel on les soumet. Ce stress impacte nos hormones et ensuite ce que l’on pense. Le lien physiologique entre les hormones et ce que l’on ressent, pense est reconnu.

Tout cela est en lien avec la glande endocrine la plus importante de notre corps, notre cœur.


Ce cœur qui, lorsque l’on regarde une enfant jouer avec les vagues, nous sommes envahis de joie à en afficher un sourire sur notre visage. A ce moment là, la DHEA augmente (en gros l’hormone anti-stress qui stimule le système immunitaire). Elle est à la base de l’œstrogène, la progestérone et de la testostérone. Alors pensons à ce qui nous fait sourire, nous rend plus légère cela influe donc sur nos hormones. La méditation est un sérieux atout également pour apaiser son mental, son corps, son esprit et alimenter son cœur.

Nous le savons, prendre le temps de diminuer le stress, prendre soin de soi, quelques minutes par jour est capital pour notre devenir et dans tous les domaines de nos vies.

  • Post category:Bien-être
  • Post last modified:07/07/2020

Laisser un commentaire